Que le bordel soit

En page deux du quotidien néolibéral de droite complexée Libération figure cette phrase, qui nous a fait l'effet immédiat d'un mot d'ordre : "C'est la hantise du gouvernement : qu'un mouvement étudiant opère la jonction avec les salariés et les fonctionnaires, dont la manifestation est prévue le 20 novembre."

Délectons-nous un moment : le 13 novembre à 20 heures, c'est la guerre grève. Grève des métros, des trains, contre un régime qui fait de la casse sociale à la bombe H. Le 20 c'est la grande manif. Entre temps, si tout va bien, les facs seront bloquées et les "grèves actives" (comme celle décrétée par les géniaux étudiants de Paris 8 Saint-Denis) s'y multiplieront contre la loi "LRU" de la bourgeoise Pécresse.

On pourrait rajouter à tout ça les mouvements contre les franchises médicales, la colère des magistrats, de l'Opéra de Paris, des gardiens de prison, et même de la maison Poulaga, "déprimée" (inutile de préciser que Sabotage ne soutient pas les mouvements revendicatifs abjects de ces deux dernières catégories de créatures humaines).

Erection : si tout le pays sombrait dans le bordel ? Si Sarkozy était obligé de céder, et de s'asseoir sur ses péroraisons de roquet qui montre ses muscles ("J'céderai pas ! Jamais ! ") ? Si Fillon s'inclinait, la queue entre les jambes et la face perdue ?

Grévistes, prenez-nous en otage ! Nous le voulons ! Paralysons le pays ! Brisons la routine ! Tous-ensemble-tous-ensemble-ouais ! Jonction des luttes ! Grève générale reconductible ! Dissolution de l'UNEF (une idée encore une fois géniale des beaux subversifs de Saint-Denis) ! Que le bordel soit !

10 commentaires:

Your Dog a dit…

Atandé ! Vouzét compléteman irrésseponssable ! Vou proposé koi ? Le bordél ! Je trouv pa sa tré constructiffe !

Jilian a dit…

Que le bordel soit !
Et Margaret Thatcher se crut ressucitée.

emcee a dit…

J'étais déjà passée par ici par hasard, au gré de pérégrinations vituelles, mais je n'avais pas eu le tps de m'attarder, mettant le lien sous le coude.
alors, c'est chose faite ce soir.
Et je dois dire, que j'aime beaucoup votre petit blog feutré, limite frileux, cher ami (e?). ;).
Bon, trêve de ...
Tenter de faire la liste des mécontents, est carrément voué à l'échec, mieux vaudrait dresser celle de ceux qui plastronnent encore.
J'ajouterai tout de même (si je ne les ai pas loupés sur ton billet) les avocats, les travailleurs sociaux, les agents de l'ANPE, certaines catégories de médecins, et j'en oublie encore moi aussi.
C'est beaucoup pour un seul homme.
Margareth T avait l'avantage que sa politique de terre brûlée n'avait pas été testée avant et qu'il fallait dépoussiérer un certain nombre de choses. Elle a tout balayé, laissant la classe ouvrière et moyenne, et les syndicats exsangues. Et c'est passé à l'as parce que d'autres commençaient à se remplir les fouilles.
Or, là, le Petit Manie-tout arrive en bout de course, après Reagan, MT et 7 années de Bush.
Il faut espérer qu'une majorité de Français prendra conscience du désastre que ces gens-là ont généré et que ceux qui ont élu NS ici (à part ceux qui l'ont placé sur la plus haute marche pour servir leurs intérêts de requins)commenceront à se rendre compte qu'il brasse de l'air.
Déjà, dans ses propres rangs, ça commence à renâcler.
Evidemment, c'est pas gagné, surtout avec une gauche en pleine déconfiture et des instances syndicales décrédibilisées qui ont peur de se faire déborder. Sans compter les médias qui filtrent tout.
Alors on ne peut rien dire, mais Thatcher, c'était il y a plus de 25 ans et elle les a chopés, si je ne m'abuse, catégorie par catégorie (la méthode du pasteur allemand).
Lui, il a réussi en six mois à énerver tout le monde à la fois. Et même ceux qui ne sont pas (encore) touchés commencent à se poser des questions.

Post S: Dissolution de l'UNEF? d'accord à fond!
Que le bordel soit? soit!

Margareth T ressuscitée? Que je sache, elle n'est pas encore morte! C'est vrai que c'est pas évident à voir.
C'est "Margareth" REAGAN qui a rejoint le paradis des feuilles mortes qu'il a tant aimées ;-D.

autre a dit…

Et Fillon qui dit que les blocages des universités n'ont "pas de sens", et qu'ils sont "souvent inspirés par des considérations très politiques" (et oui, la loi sur l'autonomie des universités, ça ne doit pas être politique!^^), il pense qu’il n’y aura  pas de suite, malgré la journée d'action prévue le 20 novembre aux côtés des fonctionnaires,ainsi que "la jonction" à la mobilisation des agents bénéficiaires des régimes spéciaux de retraite le 14 novembre.
C'est à quelle heure la révolution?

Didier Goux a dit…

Jonction d'une ultra-minorité d'étudiants et d'une minorité de retraités en vue de la sacro-sainte révolution : ça, c'est du programme !

Didier Goux a dit…

Tiens, c'est décidé : on s'amuse trop bien, chez vous, je vous mets en lien !

matt a dit…

Soit c'est décidé je remonte à Paris!
Il faut bien lier l'utile a l'agréable...^^

Sabotage a dit…

à Dédé Goux :

"Savoir que la minorité c'est tout le monde, c'est ça être de gauche" - Gilles Deleuze

autre a dit…

Didier/Pourquoi ne serait-on pas là pour s'amuser?
La révolution sera, elle, certainement intergénérationnelle, sociologique et politique^^! Tout un programme!

( Matt/plus on est de fou (à Paris) plus on rit... enfin... :))

Didier Goux a dit…

Tiens, finalement, comme vous lui êtes sympathique, Dédé vous a même fait une petite pub chez lui...